S'identifier - S'inscrire - Contact

Nos rédacteurs

                
Mbarka Ben Haj Mohamed

 Marjolaine Tichoux

Lotfi Ben-Yahia    
                          
Tajudine Mansur


Claire Le Pape   
 
                          
Hadia Khammassi


 Fanette Dessard   


"Yusuf" Aygun



  La Plume Masquée

  Céline Gasser

 

 

  Sarah Ouennas

 Amina Bennacer 

 Marguerite 






Jour et nuit, un mur s'illumine ....

Tajudine est en terminale S2. L'an dernier, il a participé à un atelier d'écriture au CDI avec l'écrivain Mohamed El-Amraoui. Maniant le verbe avec dextérité, il nous livre ici le fruit de son inspiration. Il nous explique aussi d'où lui vient son goût pour l'écriture. A savourer sans modération.

Par Tajudine Mansur • Le coin des artistes • Samedi 03/12/2011 • 2 commentaires  • Lu 1696 fois • Version imprimable

Mohamed El-Amraoui est un poète et c'est surtout dans cette spécialité que nous avions travaillé nos textes autour du thème de la solidarité et donc cela a été pour moi une occasion d'écrire comme j'ai toujours aimé le faire.

J'ai commencé à écrire dès l'age de 12 ans. Des récits fictifs et enfantins parlant de monstres cachés dans le placard...A 14 ans il y a eu  un tournant dans ma vie : la mort de d'une personne proche.  Cela été LE déclic pour moi dans l'écriture. Je me suis tout particulièrement intéressé aux essais, à la philosophie, au questionnement de soi. Il y avait aussi de nombreuses questions dont je cherchais les réponses... J'ai pris ma plume (enfin mon ordinateur) et me suis mis à écrire.


Voici donc le poème que j'ai écrit le jour de l'atelier avec Mohamed El-Amraoui :

 

Jour et nuit, un mur s’illumine
tandis que la peur
relie l’instinct de survie
aux sombres  recoins.

Des pierres effarées
éclairent ce relief en vain.

La vie joue avec l’homme
tout comme l’homme
joue avec le feu.

Alors d’un étonnement
redoutable surgit la lumière
au sein de ce lieu.

Certains attendent que l’aveugle
devienne clairvoyant
pour bâtir un auvent.

Chers citoyens,
érigeons notre phare
qui brillera d’espoir.

Abrité de la tempête ainsi que l’éclat,
dites haut et fort
que nous sommes de là.

Vaulx-en-Velin bien plus qu’une histoire.
Pour tout dire :
rien n’est le fruit du hasard,
nous sommes forgerons de ce couloir…

 

Texte et Photo : Tajudine Mansur

Vous aimerez peut-être...


Vous avez aimé ? Partagez cet article !


Commentaires

Le poids des mots, le choc des photos ! par Mbarka le Samedi 03/12/2011 à 19:49

Mbarka Que dire ? Tout est beau : le poème, l'image et les explications...
Tajudine : tu as désomais une fan et pas n'importe laquelle   !


par Lotfi le Lundi 05/12/2011 à 23:20

 Bravo mec, j'aime.

J'attend la suite avec impatience.