S'identifier - S'inscrire - Contact

Nos rédacteurs

                
Mbarka Ben Haj Mohamed

 Marjolaine Tichoux

Lotfi Ben-Yahia    
                          
Tajudine Mansur


Claire Le Pape   
 
                          
Hadia Khammassi


 Fanette Dessard   


"Yusuf" Aygun



  La Plume Masquée

  Céline Gasser

 

 

  Sarah Ouennas

 Amina Bennacer 

 Marguerite 






Un été à New York

Fanette a eu une expérience inoubliable sur le Nouveau Continent. Petit récit de voyage histoire de vous évader un petit peu. L'article pourra vous sembler un peu long mais pas de panique : Fanette à l'art de raconter les choses de façon amusante !

Par Fanette Dessard • Culture • Vendredi 19/10/2012 • 0 commentaires  • Lu 947 fois • Version imprimable

Ces dernières semaines et comme pour toutes les rentrées scolaires, nous reprenons le chemin du lycée et la routine quotidienne mais l’été que nous avons tant attendu pendant des mois reste quand même ancré dans nos souvenirs. Personnellement, j’ai passé un été dont je me souviendrai encore longtemps !  J'ai eu la chance de pouvoir partir trois semaines en séjour linguistique à New York et je me suis dis que je pouvais vous le faire partager un peu le temps d’un article…




Dans la peau d'une New Yorkaise
...


New York étant une très grande ville elle est, par conséquent, très attractive. L'été, New York est limite plus arpenté par les touristes que par les New Yorkais. Il y a toutes sortes de touristes à New York... La plupart se font repérer à 100 m à la ronde et sont, comme partout mais surtout dans les grandes villes, pris pour cibles par les pique-pokets et arnaqueurs en tout genre... J'ai donc dû vite apprendre comment être une "parfaite (fausse) New Yorkaise".

Pour commencer, une petite analyse des gens que je vois dans et à la sortie du métro me permet de vous faire ce petit numéro de la touriste parfaite. Je commencerais par dire qu'il faut faire un peu la blasée dans le métro  : si on pique un peu du nez ça nous fond encore mieux dans la foule. Vous ne le croyez pas? Certains sont dans les métros dès 6/7h du matin – les réseaux de transports sont actifs 24h/24-, c'est normal, non? Parce que j'ai bien failli m'endormir un jour... Ensuite, il faut sortir comme si on savait exactement quelle sortie était la bonne et ne pas sortir sa « Subway Map » qu’on va galérer à replier ou bien aller se coller devant un plan pour -essayer- de se retrouver dans les différentes stations de la ville. Oui, la parfaite New yorkaise sait où elle va, ou sait demander son chemin... Ou mieux : elle a des petites astuces pour regarder un plan sans en avoir l'air... Comment ? Il suffit d'avoir de bons tuyaux... (Hmmm allez j'avoue : les applis des appareils électroniques sauvent les apparences! Se retrouver dans NYC en écoutant de la musique et rester zen -en avoir l'air en tout cas- c'est franchement pratique!). Sinon, la parfaite New yorkaise ne s'émerveille pas devant l'impressionnante hauteur des buildings, son appareil photo dans les mains (bon, je vous avoue tout de même que ceci est quasiment impossible les premiers jours…). Pour finir, Elle entre dans un grand building avec "le must" : un café à la main dans un gobelet avec couvercle pour bien se réveiller et se donner le courage d'affronter la looongue journée qui l'attend. Elle acquiert au fil du temps la capacité à  jongler avec son café, son sac et son portefeuille pour sortir sa carte de métro comme une pro ! 


Welcome to New York City !






 

J'ai commencé mon voyage par seize  bonnes heures dans les avions et aéroports. En effet, nous sommes partis de l'aéroport Saint Exupery à Lyon puis nous avons pris un avion pour Paris et, une fois dans l'aéroport international, nous nous sommes envolés pour les USA. Il faut environ 6-7h pour faire Paris/New York mais on avait chacun un mini ciné pour passer le temps. Oui, une petite télé avec des films à disposition dont certains qui ne sont pas encore à l'affiche en France. Nous sommes partis à 19h de Paris donc nous avons pu admirer un coucher de soleil depuis le ciel puis une fois au dessus de l'Atlantique (et donc sur un autre fuseau horaire) c'était à nouveau la fin de journée...J'aurais bien pris une photo de l'atterrissage au dessus de New York tout illuminé pendant la nuit mais les appareils photos étaient interdits. Une fois à l'aéroport, il ne faut pas déconner par contre : les autorités peuvent carrément péter un câble pour une simple petite photo dans l'aéroport. Nous avons par la suite rencontré les familles chez lesquelles on allait être hébergés pendant ces prochaines semaines et elles nous ont conduites à leurs domiciles. Le décalage horaire joue beaucoup dans les premiers temps mais c'est supportable.

 

A peine arrivés et après une courte nuit de sommeil, nous avons pris le chemin de l’école… Comme tout séjour linguistique, les participants voyagent et découvrent beaucoup de choses mais doivent aussi suivre des cours de langue afin de les aider à mieux se débrouiller dans le pays où ils sont. Nous allions dans une école de langues située sur l’avenue de Broadway dès 8h30.  La ville était déjà bien réveillée et en effervescence. Un petit test pour classer les élèves par niveaux pour les cours des prochaines semaines et c’est parti pour la première visite avec, pour attaquer fort, Times Square !

D'ailleurs,pour en revenir aux « parfaits touristes »... Il faut faire attention à Time Square, sur la 5eme avenue et  Madison  : dans le genre "attrape touristes" c'est le top ! Entre les magasins de souvenirs qui ont des prix bien différents les uns des autres pour les mêmes produits et les gens qui essayent de vous arnaquer il faut faire attention à son porte-feuille.


Petit exemple d'une approche à Time Square : une jeune femme voit un groupe de filles passer, elle complimente leurs magnifiques chevelures et leurs propose un soin en institut fait dans les grands salons à prix exorbitants (= 300$ si je me souviens bien) sans payer une trop grosse somme (soit disant). Elle lance la conversation sur leur pays d'origine, les choses qu'elles aiment pour essayer de se les mettre dans la poche puis leur sort un prospectus indiquant qu'elles doivent remplir un petit coupon pour leur réduction. Pour ce petit bout papier, elles sont supposées payer en deux fois : 69 $ directement puis 30 $ une fois au salon. Tout ça pour que cette gentille demoiselle très attentionnée s'en aille en courant avec leur argent...

 

En parlant Times Square, je vais me permettre un petit aparté... J'ai vu sur internet que les médias français parlaient d’une fusillade qui avait eu lieu le samedi  11 août... J'étais à Time Square à ce moment-la mais je n'ai rien vu (j’étais tout près au départ mais comme j’avais faim je me suis éloignée et résultat j’étais à l’autre bout de Times Square à cet instant). Je trouve ça tout de même énorme que les policiers New Yorkais aient tiré sur cet homme en plein centre ville bondé de monde (touristes, enfants, civils…).






Un autre monde...

Je  vais quand même revenir sur les trucs cools de New York. Les trucs cools mais aussi bizarres... Les brownies et glaces aux Oreo, les restaurants -presque- français, les petits "planes" des vendeurs dans les magasins qui se mettent à chanter et danser, ceux qui font pareil dans le métro, le petit "autographe" qu'on doit faire sur les tickets de caisses quand on paye en CB au lieu de taper le code, les M&M's et Mentos aux parfums étranges qu'on ne trouve pas en France...
Les magasins "presque français" c'était pour un petit clin d'œil à l'amour de certains américains pour notre petit hexagone... Il y a quelques restaurants français (notamment dans Greenwich Village qui nous a marqué pour sa ratatouille à 18$. 18$ qui équivaut à une assiette de ratatouille pour 14€ et ce n’est pas des grands restos !) et j'ai eu l'occasion de me rappeler la France dans des magasins. Des magasins du genre parfumerie à South Sea Port qui vend des parfums d'une marque "love Paris" ou encore des pochettes/trousses à maquillage couvertes d'un gros "I ♥ Paris"...

 

On a l'impression de connaître un peu New York grâce aux films/séries qu'on regarde en France mais ce n’est pas tout à fait pareil. Le petit "choc culturel" peut se ressentir quand même. Évidement quand on parle de nourriture en parlant des USA on pense aux fast-foods type McDo... Figurez-vous qu'ici aussi tout (ou presque) est en plus grand ! Petit secret des McDo américains? Ils n'ont pas d' "ice tea" comme chez nous ici, la boisson existe mais sous un autre nom, et quand vous commandez un ice tea on ne vous sert pas la boisson que nous trouvons ici au rayons des sodas mais un vrai thé glacé dans un énorme gobelet. Le secret là-dedans? Dans les McDo ici il y a des distributeurs de boissons à volonté donc si vous avez "grand soif" c'est parfait. Les menus extra grandes proportions ne sont pas un mythe : on peut acheter des boîtes de 20 nuggets pour et peut-être même plus pour quelques dollars.


Autre attraction : le métro. Certains clichés par rapport aux métros sont assez réalistes... Des stations pas top et souvent un peu glauques mais surtout un bruit infernal à l'approche d'un train (ils ne disent pas les « métros » ici, le Subway ne définit que la station de métro) et la chaleur dans les stations parfois intenable les jours de fortes températures mais au moins on peut aller n’importe où à New York !

"Stand clear up to closing doors, please!" *

 

Un petit bémol cependant pour "la ville qui ne dort jamais" : Les brusques changements de températures à longueur de journée. La température extérieure atteint souvent les 30 degrés et la climatisation très fort est activée dans toutes (ou presque) les infrastructures... Passer de température estivale à encore plus chaud dans la station de métro pour finir dans un métro climatisé à fond... Un bon moyen de tomber malade en plein mois d'août !

 

Si ce n'est que la clim le problème, tout va bien, me diriez-vous ! Un autre petit truc bizarre dans les métros est que beaucoup de New Yorkais se passent de la sortie par les portiques prévus à cet effet et préfèrent passer pas la sortie d'urgence, une grande porte avec une barre qui active une alarme quand elle s'ouvre. Il est bien précisé de partout dans les stations et métros qu'il ne faut utiliser cette porte qu'en cas d'urgence... Urgence du genre agression, incendie, soupçon d’insécurité… Pas en cas de degré de flemme extrêmement élevé.


Si je peux me permettre une petite précision... Les clichés quant aux quartiers de New York ne sont pas tous vrais : j'étais hébergée dans une petite maison dans le Queens et n'ai eu aucun problème. Sinon, à part quelques petits détails, je dois vous avouer que j’ai passé de très bonnes vacances et j’espère que vous avez également bien profité de cet été mais maintenant… On reprend le chemin du lycée ! Bon allez… Une petite vidéo pour illustrer mes propos et vous mettre encore un peu l’eau à la bouche....














© Photos et montages vidéo : Fanette Dessard

 





* « Ne pas gênez la fermeture des portes, s'il vous plaît! »

 


Vous avez aimé ? Partagez cet article !